Les grandes heures du Domaine de Mons

En 1280, le Domaine de Mons fait partie d’un don important que les seigneurs de Castelnau Themines font aux chevaliers de Saint Jean de Jérusalem. En 1524, Jacques Galiot de Genouillac, qui deviendra Grand Maître de l’artillerie de François ler, s’installe à Assier et acquiert par échange les biens de l’Ordre. C’est en 1837 que Pierre Louis Murat de Montaï achète le domaine à Felix Charles Dufau, Baron de Laroque.
Le Domaine est exploité par un fermier jusqu’en 1960. On y élève des moutons de race caussenarde (la brebis à lunette), des boeufs  pour les labours. On y cultive du blé pour le pain et aussi du tabac dont les feuilles sont pendues sous les charpentes le temps du séchage.

En 1972, Gabriel Murat et deux autres éleveurs de chevaux font construire des roulottes qui vont permettre aux citadins de sillonner la région de village en village et de ferme en ferme au rythme du pas des animaux.

Jacques s’installe au Domaine de Mons en 1985. Les roulottes et les chevaux de trait laissent la place à des vaches Salers et Aubrac. Une première jument poulinière issue de l’élevage paternel leur tient compagnie.

Petit à petit, et avec l’arrivée de Marianne en 2003, un gite est aménagé, des poulains naissent et vont s’illustrer sur les terrains de concours, la vente directe de viande de veau se développe.
Un troisième gîte ouvre ses portes en juin 2022.